home
image :  candidature d'entretien: qui êtes-vous vraiment?

 

 

L’atout le plus souvent oublié, c'est la question la plus difficile à répondre:  “Qui êtes-vous, mais vraiment?”

FR5 07-01-2016   Auteur: Philip Wells        
C'est surprenant, mais il existe des personnes qui se procurent du plaisir à faire des entretiens. Cela n’a rien à avoir avec l’attention de la situation, comme je le croyais au début, mais plutôt avec la liberté offerte par la situation. Et avec un peu de recul, je considère maintenant ceci comme un des atouts le plus négligés par la plupart des candidats. Et pour vous en servir, il vous suffit d’accepter que les candidats qui se réjouissent d’une telle épreuve y sont particulièrement forts.

Une insuffisance humaine critique à la situation du candidat est souvent l’absence de recul, qui dans ce cas est d’être une nouvelle version de lui ou elle-même. Cela provient non seulement du manque de perspective sur ses propres qualités, ce qui est très fréquent, mais de comment celles-ci pourraient traduire en profil professionnel avec plus d’envergure, et donc avec une autre échelle d’ambition.
La question, “Qui êtes-vous ?” s’avère être “Qui pourriez-vous être”?


Un biais de perception très commun se concrétise souvent en préoccupation avec ses fonctions professionnelles récentes, en oubliant la vraie priorité, qui consiste à transmettre comment votre expérience vous a façonné. Donc, la question, “Qui êtes-vous ?” s’avère être “Qui pourriez-vous être”?

Avec une vision claire de votre identité, vous êtes en mesure de l’assumer pleinement, et le projeter en étant vous-même, ce qui est la seule façon crédible. Et faire ceci en bonne foi : l’identité que vous assumez dans la salle d’entretien est finalement celle qui vous y a mené, et qu’il vous reste à connaître.
home
 


   
(c)  Philip Wells 2015-2016   tous droits réservés